RC: Manifestations: Elsipogtog propose des gardiens de la paix

SOURCE: http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2013/06/27/006-elsipogtog-manifestations-gaz-schiste.shtml

Manifestations : Elsipogtog propose des gardiens de la paix

Mise à jour le jeudi 27 juin 2013 à 17 h 37 HAA

VIDEO: http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2013/06/27/006-elsipogtog-manifestations-gaz-schiste.shtml

La communauté autochtone d’Elsipogtog, au Nouveau-Brunswick, annonce la création d’une unité de gardiens de la paix dans la foulée des manifestations contre l’industrie gazière.

Les gardiens de la paix auront pour tâche de veiller sur la sécurité des gens qui participent à des manifestations pacifiques, qu’ils soient, ou non, autochtones.

Le chef Arren Sock a annoncé cette mesure jeudi matin, « pour le maintien de la paix, pour protéger nos gens et veiller sur la sécurité du public », a-t-il dit.

Wendall Nicholas, de la communauté de Tobique, est nommé responsable des gardiens de la paix. Il est aussi chargé de maintenir une liaison avec la GRC, et de produire un rapport sur le traitement des Autochtones. M. Nicholas dit qu’il restera neutre dans l’exécution de son mandat.

Arren Sock demande l’imposition d’un moratoire sur les activités de prospection gazière. Il ajoute que sa communauté va continuer à s’opposer à l’industrie du gaz de schiste.
Patricia Légère, membre d’une coalition d’organismes anti schistes, croit que son groupe est un pas dans la bonne direction.

« Dans tous les grands groupes, il y a toujours des individus qui font des choix, qui ne sont pas nécessairement le désir du groupe, affirme-t-elle. C’est pour ça que c’est bon d’avoir un focus. »

Elsipogtog  Photo :  Hélène Branch/Radio-Canada

Des manifestations se déroulent depuis trois semaines le long de la route 126, où l’entreprise SWN Resources Canada effectue des tests sismiques dans l’espoir de trouver du gaz. Une trentaine de personnes ont été arrêtées jusqu’à présent lors de ces manifestations.

Dans les derniers jours de l’équipement a été incendié, et des arbres coupés au travers d’une route, des incidents qui font l’objet d’une enquête.

Un protocole pour la marche à suivre en cas de conflits a été établi entre l’Assemblée des Premières nations et la GRC, et servira de modèle aux gardiens de la paix d’Elsipogtog.

Advertisements